5 croyances populaires sur le développement des bébés

1. L’initier à la musique classique et au jazz dans le ventre de maman fera de lui un génie.

Attention aux raccourcis.
Certaines études montrent que les bébés sont effectivement stimulés par une écoute de musique lors de la gestation et à partir du 4e mois environ. En revanche, rien n’indique que le cerveau se développe mieux ou plus lorsqu’il est exposé à du classique à ce moment de son développement.
S’il est certain que la stimulation des sens est bénéfique, il faut être vigilent à ne pas faire de raccourcis. Le bon développement de bain dépend bien plus de l’écosystème et la musique fait partie d’un tout. Chaque aspect de l’éducation est important et c’est le résultat des efforts des parents pour mettre bébé dans les meilleures conditions qui auront davantage de poids, plutôt qu’une sorte de « recette miracle » qui fera de votre bambin, un petit génie. Aimez-le et accompagnez-le dans sa curiosité et il développera certainement les talents de son épanouissement.

 

2. Plus il est confronté à des écrans, mieux il sera adapté dans notre monde moderne.

Faux.
Une nouvelle tendance, ou plutôt, une nouvelle rumeur voudrait que les écrans soient bénéfiques avant l’âge de 2 ans. Encore une fois, c’est un raccourci et ce sujet est à prendre avec des pincettes. Les autorités référantes sont unanimes : la télévision et les DVD sont à proscrire de manière ferme avant 2 ans car ce sont des activités trop passives qui « endorment » les fonctions motrices.
En ce qui concerne les tablettes tactiles, l’académie des sciences indique qu’elles peuvent effectivement être bénéfiques pour un éveil précoce puisque les bébés comprennent les choses par le toucher et la réaction de leur environnement à leurs mouvements.
Ceci est à tempérer par le fait que les moments d’expositions doivent être courts, de l’ordre de quelques minutes, pour éviter la sur-stimulation et le trop pleins d’information. En effet, les bébés sont déjà très sollicités par les activités de la vie quotidienne qu’ils assimilent au prix d’une dépense d’énergie colossale par le petit cerveau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils dorment autant. Notons aussi que les écrans émettent une lumière bleue qui perturbent le cycle jour/nuit de notre horloge biologique lorsqu’ils sont utilisés trop peu de temps avant le sommeil ou la nuit.


3. C’est bon pour bébé de l’aider à marcher avant 1 an.

Faux.
Les bébés adorent explorer le monde à leur rythme, et c’est même un besoin ! en effet, c’est le stade de maturité de son squelette, et de ses muscles qui vont dicter son tempo. Bébé a besoin de faire des efforts pour apprendre et l’acquisition de la marche ne connais pas de règle si ce n’est qu’elle intervient dans les 2 premières années avec une moyenne à 1 an.
Cela reste néanmoins une moyenne et chaque bébé possède sa propre horloge et ses propres modalités. Par exemple, certains marche à 10 mois d’autre à 20, certains rampent avant et d’autres passent de la position assis à la position debout directement.
Pas besoin de placer l'enfant en position assise ou debout avant qu’il ne se décide à le faire car, encore une fois, c’est important qu’il tâtonne et prennent confiance dans ses propres essais/erreurs. Les spécialistes s’expriment aujourd’hui en faveur d’une autonomie relative de l’enfant : on peut laisser bébé s’essayer à descendre ou monter seul sur le canapé, bien entendu sous votre surveillance à chaque instant.

« Les enfants laissés libres de leurs mouvements ne se lancent pas dans ce qui les dépasse. Ils sont prudents, tombent moins et se font moins mal que ceux que l'on stimule ou accompagne en permanence. » - Chantal de Truchis, psychologue, qui s'appuie sur les travaux de l'institut Pikler-Loczy (Budapest, Hongrie).


4. Un bébé doit dormir le plus possible.

Non pas exactement.
S’il est très important que bébé dorment à volonté (en général entre 11h et 18h de sommeil par jour avant 1 ans), il vaut mieux ne pas l’inciter à se reposer davantage que nécessaire en le calfeutrant allongé ou assis dans des coussins trop confortables. Les bébés ont besoin de dynamisme et de jeu pour leur développement normal. Ils apprennent à grandir au prix de nombreux essais/erreurs qu’il faut favoriser. Par exemple, en le posant au sol sur un tapis, entourés d’objets qui sont adaptés à leur période de développement.
Un bébé ainsi stimulé ne s’ennuiera pas, il fatiguera de manière saine et pleurera moins en général.


5. On peut tout apprendre à bébé avant ses 3 ans (lecture, puzzle et même calcul…)


Faux.
Attention à l’hyper-éducation, les neuroscientifiques américains utilisent ce terme pour désigner le fait de sur-stimuler les enfants avec des sollicitations en dehors de leurs capacités cérébrales peut s’avérer contre-productif. Cela provoque du mauvais stress chez les parents de par leurs attentes élevées qui se transmet à l’enfant. Il est donc important de ne pas brûler les étapes et laisser l’enfant prendre possession de ses capacités motrices en constante évolution.
La nature est bien faite et il faut apprendre à se fier aux pleines potentialités de nos enfants.

Découvrez nos objets musicaux